Une équipe à votre écoute

Le seul site qui regroupe les observatoires et les associations locales laïques sous une seule bannière !


Retrouvez en un seul et même lieu toutes les actualités locales et nos actions concertées nationales communes.

 

Une initiative de l'Observatoire de la Laïcité du Val d'Oise - l'OLVO - et de ses antennes régionales et départementales.

    

Pour quelle Laïcité ?

   

Ni « laïcité ouverte », ni « laïcité d’accueil », ni « laïcité plurielle », ni « neutralité positive », ni laïcité « molle » ou « dure », ni laïcité « ouverte » ou « fermée », ni autres qualificatifs qui fleurissent depuis quelques années mais simplement la « Laïcité ».

 

La laïcité doit rendre manifeste ce qui est commun aux hommes et non exalter ce qui les divise

La laïcité consiste donc à faire du peuple tout entier, sans privilège ni discrimination, la référence de la communauté politique qui mérite alors le nom de République, chose commune à tous.
La République laïque accueille tous les hommes et toutes les femmes, quelles que soient leurs options spirituelles, à la condition qu’ils acceptent volontairement une loi commune qui fonde leur coexistence et même leur concorde. La sphère publique doit alors être préservée de toute emprise.


La séparation Églises/État est la clé de voûte de la laïcité : la stricte séparation Églises/État est nécessaire, garantie d’impartialité ; la stricte neutralité de l’État lui permet de s’affirmer comme le bien de tous sans préférence, ni discrimination : la Loi de 1905, acte d’auto émancipation de la puissance publique doit être préservée. L’émancipation laïque requiert que les religions cessent d’être impliquées dans la puissance publique, c'est-à-dire nécessite une séparation stricte de deux domaines d’ordre différent.
La laïcité est liberté absolue de conscience, fondée sur l’autonomie éthique et rationnelle de l'individu; elle vise à le libérer de toute tutelle morale ou intellectuelle : « J’ai le droit de croire ou de ne pas croire ». Pour atteindre cette autonomie, elle s’appuie sur l’école publique, qui fait de chacun son propre maître. L’émancipation intellectuelle, mission assumée par l’école laïque, est indispensable à la liberté. Par une culture ouverte à l’universel, les élèves peuvent disposer des repères nécessaires à l’exercice de cette liberté, et par la liberté de conscience, avancer vers une conscience libre.
La laïcité est aussi égalité pour tous les citoyens dans le choix et le statut de leurs options spirituelles respectives, égalité radicale de tous dans les options spirituelles.


La laïcité est donc un idéal dont l’originalité est qu’il permet à tous, croyants et non croyants... de vivre ensemble sans que les uns et les autres soient stigmatisés en raison de leurs convictions particulières. Sa raison d’être consiste à promouvoir ce qui est commun à tous les hommes, non à certains d’entre eux, à ce qui les réunit et non à ce qui les sépare. Elle est définition de règles de vie commune hors de toute référence à des options particulières. La laïcité n’est donc pas antireligieuse, c’est bien dans un état laïque que les religions, comme les spiritualités avec ou sans Dieu, sont le plus libres de s’exprimer, sans qu’aucun privilège accordé à l’une d’entre elles vienne compromettre leur égalité de principe.